Musique : le prix du disque vinyle s’apprête à exploser

·1 min de lecture
Tous les vendeurs de vinyles seront concernés par la hausse (illustration).

Sony, Warner et Universal ont décidé conjointement d?une augmentation drastique des prix dès le mois d'octobre, comme le rapporte « Ouest France ».

Depuis son retour en grâce, il y a quelques années, le disque vinyle connaît une croissance que même la pandémie n'a pu atteindre. Alors que le CD a subi une chute de ses ventes de 27,1 % en France en 2020, le vinyle a connu une progression de 10,2 % avec 4,5 millions d'unités vendues, selon le bilan du Snep (Syndicat national de l'édition phonographique). Tout cela à l'heure de la musique dématérialisée reine et après une année marquée par la fermeture des points de vente lors des premiers confinements, les disquaires ayant été reconnus « commerces essentiels » au même moment que les libraires.

Mais une décision conjointe des trois majors du secteur (Universal, Warner et Sony) pourrait bien refroidir les ardeurs des passionnés. Comme le rapporte Ouest France, les trois géants ont pris la décision d'augmenter les tarifs des disques vinyles, et d'autres structures, plus petites, comme des labels et des distributeurs, pourraient leur emboîter le pas. Le Gredin, (pour Groupement des disquaires indépendants nationaux) s'alarme dans un communiqué en prenant l'exemple de l'album Dure Limite, du groupe Téléphone, sorti en 1982 et vendu à plus de 400 000 exemplaires. « Actuellement, il est vendu environ 21,30 € TTC. Avec le nouveau tarif, il coûtera 51 €. » Et cela s'étendra également à l'ensemble des grands classiques français ou internationaux. 

À LIRE AUSSI Le foisonnant business posthume de Jimi Hendrix

Une hausse du prix du polymère, vraiment ?

Le risque est donc [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles