Phil Collins, déjà quarante ans de carrière solo

Au début de sa carrière, Phil Collins ne voulait pas chanter, mais juste jouer de la musique. Résultat, il drague les hit-parades depuis le début des années 80. Sa carrière prend une nouvelle dimension en 1970, lorsqu’il rejoint le groupe Genesis à la batterie. Très vite, le voilà choriste, derrière Peter Gabriel, avant de récupérer complètement le poste de chanteur, sept ans plus tard. Un break de batterie qui a inspiré le monde En 1981, il se lance en solo avec un premier album, duquel sortiront trois succès, notamment le célèbre In The Air Tonight, chanson à laquelle il ne croyait pas. Pourtant, au moment clé, la batterie de Collins surgit. Ce break est devenu mythique. “Je m’inspire beaucoup des gens qui m’ont marqué, quand je dois faire un truc énorme quand on rentre dans un refrain avec de grosses guitares saturées, je pense tout de suite à ce break-là”, explique Loïc Pontieux, batteur pour des grands noms de la variété française. Désormais, c’est son fils qui est à la batterie derrière son père.