Musique : MGMT, retour aux (bons) fondamentaux

Yann Bertrand
Les Américains de MGMT sont de retour avec un nouvel album, "Little Dark Age", cinq ans après le précédent. Le résultat est là : retour à un genre qui est tout sauf un gros mot, la pop.

Difficile de ne pas regarder en arrière avec MGMT. Premier album (Oracular Spectacular) il y a dix ans, tube immense dans la foulée (Kids, entre autres) puis deux autres disques (Congratulations et MGMT) accueillis bien plus fraîchement. Tout cela nous emmène jusqu'à 2018.


Et en 2018, Little Dark Age a tout du petit bijou pop, enfin, après bien des atermoiements. Ben et Andrew, les deux trentenaires à la barre, ont cherché la simplicité, et le plaisir. Andrew VanWyngarden, la voix et les mots de MGMT : "C’est vraiment au cœur du groupe, et de notre amitié avec Ben, ce lien autour de la pop music, cet amour pour des groupes comme Hall and Oates, David Bowie, Roxy Music, Talking Heads, des groupes qui ont écrit de grandes chansons qui ont touché énormément de monde".

On voulait juste revenir à ça, si possible : se mettre au défi d’écrire à nouveau des chansons qui touchent beaucoup de monde

Andrew VanWyngarden, MGMT

Désormais séparés par des milliers de kilomètres, sur deux côtes américaines, les anciens camarades de l'université de Wesleyan ont ouvert les rangs. Avec le producteur Patrick Wimberly, les originaux Ariel Pink et Conan Mockasin, ils ont fait leur, un mot, pas bête : la simplicité. "On voulait plus de rythme, avoir le cœur plus léger, avec de l’humour parfois et ne pas être angoissé, désespéré, anxieux, comme on a pu l’être (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages