Musique – Grammy : disciple de Fela Kuti, Burna Boy trace son sillon

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
Burna Boy, un brin mégalo s'est autoproclamé fils spirituel de Fela Kuti. 
Burna Boy, un brin mégalo s'est autoproclamé fils spirituel de Fela Kuti.

Burna Boy a commencé la musique à l'âge de 10 ans sur FL Studio, un logiciel que lui avait installé un copain d'école sur son ordinateur. Vingt ans plus tard, l'icône de l'afropop nigérian se prépare pour les Grammy Awards. Pour cette nouvelle cérémonie qui se déroulera dimanche, l'artiste nigérian aux 6 millions d'abonnés Instagram part favori dans la catégorie de meilleur album de « musique du monde » pour Twice as Tall, face au groupe touareg malien Tinariwen ou encore au groupe d'afrobeat originaire de Brooklyn, Antibalas. C'est la deuxième nomination, pour la deuxième année d'affilée, pour le chanteur devenu l'artiste africain le plus écouté sur Spotify avec plus de 14 millions d'auditeurs chaque mois.

Débuts : de Port-Harcourt à Londres

Damini Ebunoluwa Ogulu, de son vrai nom, est né à Port-Harcourt, dans la région pétrolière du sud du Nigeria, où il a passé toute son enfance avant de partir pour l'Angleterre pour faire ses études à Brixton, un quartier du sud de Londres, connu pour être le bastion de la musique jamaïcaine. Après deux années seulement, en 2013, il abandonne l'université et rentre au Nigeria pour sortir son premier album, LIFE, dont l'acronyme anglais signifie : « Laisser un impact pour l'éternité » (« Leaving an Impact For Eternity »). À cette époque l'artiste est plus connu à cause de ses frasques, ses arrestations. Les critiques nigérians ne sont pas convaincus non plus, on lui prédit une très courte carrière.

Burna Boy, « Tonight »

Ma [...] Lire la suite