The Doors : fascinant, poétique et tourmenté, le génie du chanteur Jim Morrison

France 3
·1 min de lecture

Riders On The Storm, les cavaliers dans la tempête en français, est l'une des chansons mythiques des Doors. La voix caverneuse de Jim Morrison, une mélodie planante et un orage qui gronde sont peut-être les turbulences que traversent le groupe et son chanteur, pour la dernière fois. Riders On The Storm fait référence à la poésie d'Hart Crane, un Américain qui écrit sur les "cavaliers de la tempête". Dès la création des Doors en 1967, le succès est au rendez-vous.

Mais qu'y a-t-il derrière la face cachée du chanteur tourmenté ? "Tu sais que le jour détruit la nuit, la nuit divise le jour, j'ai essayé de courir, j'ai essayé de me cacher, évade-toi, passe de l'autre côté !", chante-t-il par exemple dans Break On Through To the Other Side en 1967. "Il parle d'une fille qu'il a vue de l'autre côté d'un pont, éclaire l'auteur de Abécédoors, Gorian Gelpâture. Les paroles sont suffisamment poétiques ou énigmatiques pour que nous, on puisse poser nos propres sensations dessus, et ça c'est du pur génie poétique."

Un poète torturé

Génie poétique peut-être, mais pas une icône du rock. Embarrassé par sa beauté, Jim Morrison s'alcoolise et refuse le rôle de sex-symbol. "Spécialement ici, aux Etats-Unis, il faut être un politicien ou un assassin pour devenir une superstar", déclarait-il en 1968. Incontrôlable, il multiplie les incidents durant les concerts, si bien que de nombreuses villes refusent de programmer les Doors. Le groupe lui-même est exaspéré par son chanteur. Après (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi