Muselier attaque la « gauche sale et débraillée», la Nupes réplique

ANDBZ/ABACA

Renaud Muselier a critiqué jeudi le comportement des députés de la Nupes à l'Assemblée, une "gauche sale, débraillée, qui crie partout" selon lui, provoquant la colère de plusieurs députés.

Renaud Muselier a critiqué jeudi le comportement des députés de la Nupes à l'Assemblée, une "gauche sale, débraillée, qui crie partout" selon lui, provoquant la colère de plusieurs députés, qui ont rappelé qu'il avait été élu à la tête de la région PACA grâce aux voix de la gauche. "Vous voyez la gauche sale, débraillée, qui crie partout", a dénoncé le président (ex-LR) de la région Paca sur BFMTV, évoquant "un problème de comportement" des élus de la Nupes lors des débats à l'Assemblée nationale.

Ciotti veut la cravate

"Vous représentez la République, vous avez une charge, vous êtes pas dans une cour de récréation. (...) Vous sortez du bac à sable et vous êtes chez les grands", a ajouté l'élu, qui a soutenu Emmanuel Macron à la présidentielle. Le député LR et questeur Eric Ciotti a également rejoint la bataille, demandant jeudi dans un courrier à la présidence de l'Assemblée, dont l'AFP a eu copie, "l'obligation du port de la cravate" dans l'hémicycle. Il souhaite "empêcher que certains députés notamment de la France Insoumise se permettent de porter au sein de l'hémicycle, des tenues de plus en plus relâchées".

"Cette question est loin d'être anodine", veut-il croire, y voyant une "marque de respect due à nos institutions et à nos compatriotes". A ce jour, l'article 9 de l'Instruction générale du Bureau prévoit seulement que la tenue des députés doit "s'apparenter à une tenue de ville".

La réplique à Renaud Muselier n'a pas tardé. "En français, ça ne s'appelle pas 'crier partout' mais 'faire des propositions pour améliorer la vie des français', a répondu sur Twitter le député LFI Manuel Bompard. "Mais rester fidèle à ses convictions, c’est difficile à comprendre pour quelqu’un qui a retourné sa veste pour se faire(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles