Le musée des Confluences ne rouvre pas, mais l'Hôtel de la Métropole de Lyon accueille ses œuvres

Pour l'exécutif lyonnais, la culture est essentielle. Le maire de Lyon et le président de la métropole l'ont d'ailleurs fait savoir au Premier ministre dans un courrier réclamant la réouverture des musées dans la capitale des Gaules. Un courrier laissé lettre morte. Après avoir envisagé de passer outre les interdictions du gouvernement concernant les lieux culturels, le président écologiste de la métropole de Lyon a renoncé à rouvrir le musée des Confluences. Les risques juridiques sont trop importants, a expliqué Bruno Bernard lors d'une conférence de presse entouré d'acteurs du monde culturel lyonnais. À ses côtés, la directrice du musée des Confluences a pointé le spectre d'une "fermeture administrative".Devant l'impossibilité d'ouvrir les portes du musée, nous avons pensé qu'il était nécessaire d'en faire sortir les collections. Car déconfiner les esprits, c'est d'abord déconfiner les collections. Hélène Lafont-Couturier Directrice du musée"Le musée sort de ses réserves" : une exposition hors les murs L'exécutif lyonnais a tout de même décidé d'accueillir dans le hall de l'Hôtel de la métropole une "exposition hors les murs" des réserves du musée des Confluences. La visite, gratuite, sera possible dès lundi 21 décembre et pour au moins toute la durée des vacances scolaires, avec une douzaine de pièces emblématiques de l'établissement inauguré en 2014. Les visiteurs pourront s'inscrire via la plate-forme visiter-lyon.com. Cette exposition a pour ambition de montrer la richesse et la variété des collections du musée des Confluences en même temps que sa longue histoire à Lyon. Pour la première fois, une frise de 12 mètres de long sera dévoilée ainsi qu'une maquette de grande dimension du musée.