Muriel Robin : pourquoi elle parle si peu de ses deux soeurs Nydia et Martine

·1 min de lecture

Elle, qui a le verbe haut, ne redoute plus aucune confession depuis qu'elle a surmonté plusieurs épisodes dépressifs, en parle rarement dans les médias. Voire quasiment jamais. Mais Muriel Robin, qui a revu et remis en scène ses meilleurs sketchs avec une pléiade de stars pour TF1, a fait mieux pour ses deux soeurs aînées : elle leur a dédié son autobiographie Fragile (XO Editions) parue en 2018, 415 pages qui roulent comme des larmes expiatoires. "A Nydia et Martine, mes soeurs que j'aime"... Si celles-ci en doutaient, car les mots tendres n'ont jamais vraiment abondé chez les Robin, elles en ont désormais l'assurance.

Cantonnée au rire, Muriel n'a pas eu l'opportunité d'émouvoir sur le grand écran. Et pourtant, c'est une grande émotion, un lot de douleurs et de chagrins inimaginables, qui pointe à travers ses écrits. Elle n'est pas plombante. Elle touche au coeur. Le sien palpite encore. Très fort, pour ses frangines. Il faut rappeler le point de départ : le magasin de chaussures familial, à Saint-Etienne. Dans la boutique, les parents Robin, gros bosseurs, toujours au service de leur clientèle, chausse les inconnus. Dans l'arrière-boutique, les filles Robin, jamais assez efficace pour leur mère Aimée, empile les petites humiliations.

Muriel est née neuf ans après Nydia, six ans après Martine. Nydia - "le souffre douleur de notre mère puisque c'est elle qu'elle avait tout le temps sous la main", écrit Muriel - deviendra une seconde maman, plus affectueuse, plus bienveillante. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Patrick Sébastien évincé de France 2 : ses deux nouvelles passions inattendues
Melania Trump, adepte de Photoshop pour sa carte de Noël ?
Amandine Petit, Miss France 2021, est-elle en couple ?
Karine Ferri : pourquoi elle porte le nom de Yoann Gourcuff à l’écran désormais
Sophie Davant et la soixantaine : pourquoi elle « savoure d’autant plus »