Le mur de Trump entre le Mexique et les Etats-Unis mettrait en danger 800 espèces animales

franceinfo
Le mur de Trump entre le Mexique et les Etats-Unis mettrait en danger 800 espèces animales

Le

mur que veut construire Donald Trump entre le Mexique et les Etats-Unis n'aura pas seulement des conséquences sur les êtres humains. "Au moins, 800 espèces animales seront affectées négativement par le mur du président Donald Trump", explique à Mashable Gerardo Ceballos, professeur d'écologie à l'Université nationale autonome du Mexique. Selon ce dernier, environ 180 espèces seraient déjà menacées d'extinction, comme le jaguar, l'aigle à tête blanche ou le loup gris.

Le mur empêcherait les animaux, mais aussi les plantes de disséminer semences et pollens. A court terme, les travaux du mur et la circulation des camions menacent les habitats naturels plusieurs kilomètres au-delà du mur.

"C'est juste une catastrophe"

Des murs existent déjà entre les Etats-Unis et le Mexique. "C'est juste une catastrophe. Ces murs bloquent l'eau, la vie sauvage, mais ça n'empêche pas le passage des clandestins, ni le trafic de drogue", assure à Mashable Dan Millis, qui coordonne le programme de la zone frontalière pour le "Sierra Club's Grand Canyon Chapter".

Celui-ci doute cependant que l'administration Trump poursuive l'édification du mur, étant donné le coût et les complications qu'ont engendré la construction des 654 premiers miles (1 052 km). Il précise aussi que les inondations, l'érosion et les outils utilisés par les trafiquants ont abîmé les murs à différents endroits, nécessitant de coûteuses réparations. "Il y a des espèces incroyables qui vivent à cet endroit et des paysages magnifiques. C'est ce qui est en jeu lorsque l'on parle de passer au bulldozer et d'emmurer la frontière", conclut Dan Millis.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Syrie : que veut la Russie ?
Bénin : le poulet congelé européen concurrence les élevages locaux
Attaque chimique en Syrie : la Russie pose un 8e veto à l'ONU
Famine : le cri d'alarme du Nigéria, du Yémen, du Soudan et de la Somalie
États-Unis / Russie : rencontre tendue à Moscou sur fond de dossier syrien

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages