Munster: un collaborateur du centre de vaccination "violemment agressé"

·1 min de lecture
Gendarmerie. - Denis Charlet
Gendarmerie. - Denis Charlet

Les faits se sont déroulés vendredi en début de soirée. Un collaborateur du centre de vaccination de Munster, dans le Haut-Rhin, a été "violemment agréssé" par trois personnes, ont annoncé samedi la préfecture du département ainsi que l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est.

La procureure de la République de Colmar, Catherine Sorita-Minard, a indiqué à l'AFP avoir ouvert samedi une enquête de flagrance pour "violences en réunion avec arme et avec préméditation".

L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Colmar pour "identifier les agresseurs et leurs motivations", a-t-elle précisé.

Cellule psychologique

L'agression a eu lieu produits à la fermeture du centre de vaccination, aux alentours de 20h, a ajouté la magistrate selon laquelle la victime ne se trouvait pas dans un état grave.

Le préfet du Haut-Rhin et la directrice générale de l'ARS Grand Est ont dénoncé "un acte inacceptable". "Rien ne peut justifier une telle violence", ont-ils souligné dans un communiqué commun.

876450610001_6290627335001

Une cellule psychologique sera mise en place "si nécessaire", ont-ils encore indiqué. Selon eux, les centres de vaccination "font l'objet d'une attention permanente" des forces de l'ordre. "Cette mobilisation va se poursuivre", ont-ils prévenu.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles