Municipales : ces villes remportées par le Rassemblement national

Louis Aliot, nouveau maire RN de Perpignan.

Outre Perpignan, le RN a glané plusieurs communes, à l’occasion du second tour des élections municipales. Tour d’horizon des communes qui passent sous les couleurs du RN.

  • Perpignan

C’est la ville la plus symbolique pour le Rassemblement national. Perpignan (Pyrénées-Orientales) devient la première ville de plus de 100 000 habitants à être gérée par le RN, suite à la victoire de Louis Aliot (53,1%) face à l’ancien maire LR Jean-Marc Pujol (46,9%), qui n’aura pas réussi à rattraper son retard du 1er tour malgré un front républicain.

  • Moissac

Dans cette ville du Tarn-et-Garonne, Romain Lopez, 31 ans, a remporté le second tour avec plus de 62% des voix. Une surprise dans cette commune historiquement ancrée à gauche. Au premier tour, le candidat du RN, ex-collaborateur parlementaire de Marion Maréchal, avait crée la surprise en réunissant 47% des voix.

Dans le département du Vaucluse, trois communes sont remportées par le Rassemblement national : Bedarrides, Mazan et Morières-Les-Avignon, dont les nouveaux maires ont été félicités par Marine Le Pen.

  • Mazan

Dans cette ville du Vaucluse, Louis Bonnet, soutenu par le RN, remporte la mairie avec 37,99% des voix face au candidat issu de la majorité (33,36%). Derrière, Jean-François Clapaud, élu d'opposition de gauche, a fait un score de 28,65%.

  • Bédarrides

Toujours dans le Vaucluse, à Bédarrides, le maire soutenu par le RN Jean Bérard a remporté l’élection avec 49,1% des voix, devant le candidat divers gauche Joël Serafini (41,6%) et le centriste Mathieu Leporini (9,3%).

  • Morières-lès-Avignon

Autre ville dans le Vaucluse qui tombe aux mains du Rassemblement national, Morières-lès-Avignon avec l’élection de Grégoire Souque (55,4%) face à Annick Dubois, candidate divers gauche.

  • Bruay-la-Buissiere

À Bruay-la-Buissiere, dans le Pas-de-Calais, le candidat du RN Ludovic Pajot a remporté la mairie avec près de 52% des voix face au candidat divers-gauche Bernard Cailliau. Cette ville en plein coeur du bassin minier passe aux mains du RN, et de Ludovic Pajot, 26 ans. Egalement député, il s’est engagé à quitter son poste à l’Assemblée Nationale pour se consacrer pleinement à sa fonction d’élu local.

TOUT SAVOIR SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES
>> 
CARTE - Municipales : découvrez les résultats du second tour ville par ville
>> 
EN DIRECT - Suivez le second tour des municipales 2020
>>
Municipales : ces mairies remportées par les Verts