Municipales : ces villes remportées par le Rassemblement national

·2 min de lecture
Louis Aliot, nouveau maire RN de Perpignan.

Outre Perpignan, le RN a glané plusieurs communes, à l’occasion du second tour des élections municipales. Tour d’horizon des communes qui passent sous les couleurs du RN.

  • Perpignan

C’est la ville la plus symbolique pour le Rassemblement national. Perpignan (Pyrénées-Orientales) devient la première ville de plus de 100 000 habitants à être gérée par le RN, suite à la victoire de Louis Aliot (53,1%) face à l’ancien maire LR Jean-Marc Pujol (46,9%), qui n’aura pas réussi à rattraper son retard du 1er tour malgré un front républicain.

  • Moissac

Dans cette ville du Tarn-et-Garonne, Romain Lopez, 31 ans, a remporté le second tour avec plus de 62% des voix. Une surprise dans cette commune historiquement ancrée à gauche. Au premier tour, le candidat du RN, ex-collaborateur parlementaire de Marion Maréchal, avait crée la surprise en réunissant 47% des voix.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Dans le département du Vaucluse, trois communes sont remportées par le Rassemblement national : Bedarrides, Mazan et Morières-Les-Avignon, dont les nouveaux maires ont été félicités par Marine Le Pen.

  • Mazan

Dans cette ville du Vaucluse, Louis Bonnet, soutenu par le RN, remporte la mairie avec 37,99% des voix face au candidat issu de la majorité (33,36%). Derrière, Jean-François Clapaud, élu d'opposition de gauche, a fait un score de 28,65%.

  • Bédarrides

Toujours dans le Vaucluse, à Bédarrides, le maire soutenu par le RN Jean Bérard a remporté l’élection avec 49,1% des voix, devant le candidat divers gauche Joël Serafini (41,6%) et le centriste Mathieu Leporini (9,3%).

  • Morières-lès-Avignon

Autre ville dans le Vaucluse qui tombe aux mains du Rassemblement national, Morières-lès-Avignon avec l’élection de Grégoire Souque (55,4%) face à Annick Dubois, candidate divers gauche.

  • Bruay-la-Buissiere

À Bruay-la-Buissiere, dans le Pas-de-Calais, le candidat du RN Ludovic Pajot a remporté la mairie avec près de 52% des voix face au candidat divers-gauche Bernard Cailliau. Cette ville en plein coeur du bassin minier passe aux mains du RN, et de Ludovic Pajot, 26 ans. Egalement député, il s’est engagé à quitter son poste à l’Assemblée Nationale pour se consacrer pleinement à sa fonction d’élu local.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

TOUT SAVOIR SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES
>>
CARTE - Municipales : découvrez les résultats du second tour ville par ville
>>
EN DIRECT - Suivez le second tour des municipales 2020
>>
Municipales : ces mairies remportées par les Verts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles