Municipales: victorieux à Perpignan, le RN revendique «un vrai déclic»

Sapin, Charles
«Nous allons pouvoir montrer que nous savons gérer de grandes collectivités», s’est félicitée, dimanche soir, Marine Le Pen (ici jeudi à Fréjus), à l’annonce des premiers résultats. / ALAIN ROBERT/SIPA/ALAIN ROBERT/SIPA

Outre une victoire «historique» à Perpignan, ville de plus de 120.000 habitants dans les Pyrénées-Orientales, le mouvement aligne plusieurs conquêtes nouvelles.

Après un premier tour en forme d’effondrement, le Rassemblement national avait de quoi retrouver le sourire dimanche soir. «C’est une vraie grande victoire. Un vrai déclic. Nous allons pouvoir montrer que nous savons gérer de grandes collectivités», s’est félicitée Marine Le Pen à l’annonce des premiers résultats.

» LIRE AUSSI - Municipales: Perpignan, Moissac, Bruay-la-Buissière... Ces villes où le RN l’a emporté

Outre une victoire «historique» à Perpignan, ville de plus de 120.000 habitants dans les Pyrénées-Orientales, où Louis Aliot tire les fruits de vingt ans de travail d’implantation, le mouvement aligne plusieurs conquêtes nouvelles: à Bruay-la-Buissière dans le Pas-de-Calais, le député Ludovic Pajot a réussi à remporter la ville malgré un «front républicain» rassemblé contre lui. «Le plafond de verre et le front républicain appartiennent au passé!», s’est réjoui sur Twitter Marine Le Pen.

À Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, Romain Lopez a également réussi à faire basculer la ville de 13.000 habitants à la barbe du parti Les Républicains.

Le RN gagne également trois communes plus modestes du Vaucluse, de moins de 9000 habitants: Mazan, Bédarrides et Morières-lès-Avignon. À Vauvert, ville de 17.000 habitants au cœur de la Camargue gardoise, le candidat RN Jean-Louis Meizonnet semblait en début de soirée manquer son pari de peu contre le maire socialiste sortant, Jean Denat.

Malgré le soutien d’une liste divers droite, le RN Jérôme Leroy manque de peu de faire basculer la ville du Pas-de-Calais de Marles-les-Mines, tenue par les communistes depuis plus de cinquante ans. «Nous allons engager un recours», annonçait le Rassemblement national.

Théorie de l’«inondation»

Plus grave pour le mouvement, deux importantes communes conquises en 2014 lui ont échappé: Mantes-la-Ville, en Ile-de-France, et le (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Municipales: Perpignan, Moissac, Bruay-la-Buissière... Ces villes où le RN l'a emporté 
Municipales: le RN mise sur Perpignan pour masquer son revers 
Municipales: comment le RN veut sauver les meubles 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro