Municipales : la vague verte

Le soir du dimanche 28 juin, la joie des écologistes s'est fait entendre dans tout le territoire. Ce sont les nouveaux visages de la vague verte qui a déferlé sur ce second tour des municipales. À Lyon (Rhône), les écologistes emportent la troisième ville de France, emmenés par un humanitaire de 27 ans, élu pour la première fois de sa vie. "Cette victoire est fondamentale, elle nous permet d'engager la ville dans une transition écologique", explique Grégory Doucet, le nouveau maire de Lyon. Il s'impose ainsi dans le berceau de la Macronie. Un dur revers pour le maire du camp sortant, Gérard Collomb, amer. Nouvelle donne à gauche "C'est une page qui se tourne, on verra bien comment s'écrit la nouvelle page", indique ce dernier. Depuis le plateau du 19/20, la journaliste Anne Bourse analyse la victoire des écologistes. "Les cartes sont rebattues à gauche. Les écologistes gagnent seuls, mais la nouveauté, ils l'emportent aussi quand ils sont à la tête de coalitions qui vont du Parti socialiste aux communistes. Ce rôle de moteur de la gauche, c'était le PS qui l'avait."