Publicité

Municipales en Turquie : le Yeniden Refah, un parti islamo-conservateur qui bouscule Erdogan

En réalisant une percée lors des élections municipales de dimanche en Turquie, le parti islamiste Yeniden Refah a participé à la défaite de l'AKP, faisant perdre au parti présidentiel plusieurs villes importantes comme Istanbul et Ankara.

Les ultraconservateurs progressent en Turquie. Le parti islamiste Yeniden Refah (Nouveau parti de la prospérité, YRP) a effectué dimanche 31 mars, à la faveur des élections municipales, une percée au détriment du parti au pouvoir, l'AKP du président turc Recep Tayyip Erdogan.

La formation, considérée comme une des causes de la débâcle de l'AKP, s'est imposée comme la troisième force de ces municipales, réunissant 6,2 % des voix au niveau national.

À lire aussiMunicipales en Turquie : cinq choses à savoir sur la débâcle d'Erdogan et de l'AKP

Recep Tayyip Erdogan, alors âgé de 21 ans, a fait ses premiers pas en politique au sein de ce parti et c'est avec l'aide de son mentor, Necmettin Erbakan, qu'il remporte en 1994 la mairie d'Istanbul, sous les couleurs du parti Refah.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Municipales en Turquie : cinq choses à savoir sur la débâcle d'Erdogan et de l'AKP
L'opposition inflige un lourd revers à Recep Tayyip Erdogan lors des municipales en Turquie