Municipales : à Toulouse, dérapage homophobe d'un salarié de la majorité

·2 min de lecture
A Toulouse, un salarié de la majorité a dérapé sur Facebook en tenant des propos homophobes et insultants envers des membres de l'opposition.

Un collaborateur de "Toulouse ensemble" le groupe politique du maire sortant Jean-Luc Moudenc a dérapé sur les réseaux sociaux en tenant des propos insultants et homophobes à l'égard de deux membres de l'opposition "Archipel Citoyen". Il a été mis à pied.

À deux jours du second tour des élections municipales, l'ambiance se dégrade à Toulouse, entre "Toulouse Ensemble" et "Archipel Citoyen", les deux camps en course pour la mairie. Dernier exemple en date : le dérapage de Laurent Conreur, membre du cabinet de l'actuel maire LR de la ville Jean-Luc Moudenc, aux commandes depuis 2014.

Dans la soirée de jeudi, ce membre de "Toulouse Ensemble" a en effet insulté sur Facebook François Piquemal, 5e sur la liste d'"Archipel citoyen", et a employé un terme homophobe pour désigner le candidat d'opposition au poste de maire Antoine Maurice.

Dans son post Facebook, Laurent Conreur a partagé une interview de François Piquemal, avec la mention suivante : "A vomir. Aussi laid que ta tarlourze (sic) de tête de liste". Suite à ce message, Laurent Conreur a été mis à pied à titre conservatoire par "Toulouse ensemble", qui a engagé une procédure disciplinaire.

"Cette publication est totalement inacceptable", a estimé sur France Bleu Jean-Christophe Cheronnet, secrétaire général du groupe "Toulouse ensemble".

De son côté, François Piquemal a décidé de porter plainte suite à ces attaques, justifiant cette procédure par un certain ras-le-bol de "subir depuis plusieurs semaines une campagne nauséabonde et délétère de la part de Jean-Luc Moudenc et de certains de ses soutiens".

Selon des derniers sondages, c’est Antoine Maurice et son "Archipel Citoyen" qui pourraient rafler la Ville rose dimanche.