Municipales : le socialiste Michaël Delafosse emporte la mairie de Montpellier

Le socialiste Michaël Delafosse remporte le deuxième tour à Montpellier devant le maire sortant Philippe Saurel et le milliardaire Mohed Altrad.

Pour ce qui a été l'une des campagnes les plus spectaculaires de France, l'issue est presque conventionnelle : c'est une traditionnelle alliance rose-verte qui permet à Michaël Delafosse, un professeur d'histoire-géographie de 42 ans encarté au Parti socialiste, d'emporter la mairie de Montpellier, avec 48,9% des suffrages d'après une estimation Ipsos. Le candidat du PS, qui avait terminé en deuxième position du premier tour (16,66%) derrière le maire sortant Philippe Saurel, a en effet bénéficié du soutien de Coralie Mantion, la candidate écologiste qui s'est ralliée à lui après le scrutin du 15 mars. Le règne du parti à la rose reprend dans la préfecture de l'Hérault, après une hégémonie de trente-sept ans marquée par les cinq mandats de Georges Frêche entre 1977 et 2004.

L'aventure de Philippe Saurel n'aura duré qu'un mandat à Montpellier, après une conquête surprise de la mairie en 2014. Candidat dissident du PS il y a six ans, le sexagénaire avait vu sa gestion être critiquée, les élus locaux lui reprochant notamment un excès d'autoritarisme. Isolé politiquement, ayant souffert d'une campagne affectée par des problèmes de santé, Saurel a tout de même réussi à finir en tête du premier tour, mais avec un score faible pour un maire sortant (19,11%) et sans réserves de voix. Avec 33,1% des suffrages au second tour, il termine à bonne distance de Michaël Delafosse.

Lire la suite