Municipales: Sibeth Ndiaye ne serait pas "étonnée" de voir Édouard Philippe se présenter au Havre

1 / 2

Municipales: Sibeth Ndiaye ne serait pas "étonnée" de voir Édouard Philippe se présenter au Havre

En première ligne contre la très contestée réforme des retraites, Édouard Philippe s'apprête-t-il à livrer un nouveau combat à l'occasion des municipales? Alors que le Premier ministre n'a jamais caché son attachement pour son fief du Havre, et ce alors qu'il a été un temps pressenti pour être le plan de secours de La République en marche (LaREM) face à l'imbroglio Griveaux-Villani à Paris, ce dernier a imposé à tous les membres de son gouvernement de se déclarer avant le 31 janvier s'ils souhaitent être candidats. La règle s'appliquant à lui-même, il lui reste donc moins d'une semaine s'il veut entrer dans la course havraise, et récupérer - au moins symboliquement - un siège qu'il a occupé d'octobre 2010 jusqu'à son entrée à Matignon.

"Il y a une passion, il y a quelque chose de très particulier"

Une probable candidature pour laquelle de nombreux signaux ont été allumés ces derniers mois. Et qui n'étonnerait pas du tout Sibeth Ndiaye, invitée de BFMTV-RMC ce vendredi matin. Elle décrit, au sujet d'Édouard Philippe, "quelqu'un d'assez sérieux et de pas très émotif au quotidien". "Mais on sent que quand il parle du Havre, il y a une passion, il y a quelque chose de très particulier, qui vibre" ajoute la porte-parole du gouvernement. "Il parle avec un amour immodéré de sa ville, où il a ses racines."

"Je ne serai pas très étonnée d'un choix éventuel d'attachement qu'il pourrait faire vis-à-vis de cette ville", conclut...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi