Municipales : il se représente à 94 ans

Son quatrième mandat arrive déjà à son terme, mais André Trigano n'entend pas laisser son siège de maire de la commune de Pamiers, en Ariège, à un autre. Dimanche 15 mars, il se présente une nouvelle fois, soutenu par la République en Marche. Cet ancien grand patron qui a fait fortune dans les équipements de camping a tout de même un signe distinctif : il a 94 ans. "Je ne peux pas m'excuser d'être encore vivant. Or l'âge c'est quelque chose (...) mais est-ce que je suis lucide ?", lance-t-il, frondeur. Une ville endormie ? Dans les rues de sa ville, Monsieur Trigano, comme on l'appelle ici, a presque toujours droit à un geste d'affection de la part des administrés qu'il croise. Ses détracteurs lui reprochent d'avoir fait de Pamiers et de ses 16 000 habitants une commune endormie, malgré le bassin d'emplois et les usines qu'il a fait venir. Son concurrent de gauche, soutenu par la France insoumise et les Verts estime qu'il a fait son temps. "Il sort toujours les mêmes projets. Il pense que c'est toujours lui le chef d'entreprise qu'il a été toute sa vie, que c'est à lui de décider. C'est un problème du renouvellement politique."