Municipales : près de 60% d'abstention au second tour, un record

Près de 60% des électeurs se sont abstenus dimanche 28 juin, un chiffre en légère hausse par rapport au premier tour.

La désertion s'est encore accentuée. Le second tour des municipales a connu une participation historiquement faible de 41% dimanche 28 juin, selon les estimations de l'institut de sondage Ipsos. Soit une baisse de 22 points par rapport au second tour de l'édition de 2014, qui avait vu 62% des inscrits se déplacer. L'abstention atteint ainsi un niveau record pour un scrutin municipal, et augmente encore par rapport au premier tour : la participation à 20 heures s'était élevée à 44,66% le 15 mars. Elle s'approche aussi du plus haut niveau jamais enregistré pour une élection, qui avait été atteint par le scrutin européen de 2009 avec 59,37% d'abstention. En réaction à cette abstention historique, Emmanuel Macron a "marqué sa préoccupation pour le faible taux de participation", qui n'est "pas une très bonne nouvelle", a indiqué l'Elysée à l'AFP.

Dans le détail, le niveau de participation varie fortement selon les villes, à en croire les estimations de l'Ipsos. Il est ainsi supérieur à la moyenne nationale à Paris (36,3%), à Lyon (37,7%), à Lille (31,6%) ou encore à Bordeaux (38,3%). A l'inverse, les électeurs se sont davantage mobilisés à Toulouse (44,8%), à Nancy (42,1%) et à Bastia (64,1%).

Pas de rebond malgré le reflux du Covid

La première manche s'était tenue dans un contexte marqué par la montée de la pandémie de Covid-19, à la veille de l'annonce du confinement par Emmanuel Macron. Un sondage de l'Ifop avait alors attesté du

Lire la suite