Municipales : pourquoi vous allez entendre à nouveau parler du RIC

L'un des principaux points de revendication lors du mouvement des "Gilets jaunes" a été le Référendum d'initiative citoyenne – le RIC. Une revendication qui a été largement relayée par la presse nationale entre décembre 2018 et mars 2019 mais qui, depuis, fait de moins en moins la une dans le débat public. Avec l'essoufflement du mouvement des "Gilets jaunes" et la mobilisation importante des derniers mois sur la réforme des retraites, l'appel à la démocratisation par le RIC a perdu sa force. En fait, le refus catégorique de cette mesure de la part de la majorité en place semble avoir découragé ses soutiens. Pourtant, le RIC local, et plus généralement la démocratisation de la vie locale, sera l'un des enjeux des prochaines élections municipales.

Lire aussi - Les Gilets jaunes s'intéressent au référendum d'initiative partagée mais espèrent toujours obtenir le RIC 

Cette revendication n'est certes plus dans la rue ni dans les médias, mais elle continue à faire son chemin dans des cercles plus restreints. Plusieurs associations visent à consulter les citoyens sur la forme que peut prendre un RIC, à l'image d'Objectif RIC ou de Culture RIC. Plusieurs référendums locaux organisés par les habitants ont été lancés, à Grenoble entre le 14 et le 20 octobre 2019 ou à Saint-Affrique dans l'Aveyron le 11 novembre.

Enfin, depuis un an nous voyons émerger des think tanks, groupes de pression, mobilisations locales visant à instaurer le RIC au niveau national et local. Des instituts se spé...


Lire la suite sur LeJDD