Municipales : plusieurs bastions de la droite en danger

Pour ce second tour des municipales prévu le 28 juin prochain, la plupart des bastions de la droite sont menacés, à commencer par Marseille (Bouches-du-Rhône), où la succession de Jean-Claude Gaudin s'avère beaucoup plus compliquée que prévu. "Les Républicains vont se retrouver avec deux candidats alors qu'en face la gauche a réussi à s'unir dans la plupart des secteurs", explique en plateau Jean-Baptiste Marteau. Nancy pourrait basculer à gauche D'autres bastions de la droite sont en danger. "On peut citer Toulouse (Haute-Garonne) par exemple où Jean-Luc Moudenc va affronter une liste d'union de la gauche au second tour. Du côté du PS, il y a des espoirs de conquête comme à Nancy (Lorraine). Un symbole puisque la commune est tenue par des maires de centre droit depuis le début de la Ve République. La ville pourrait basculer à gauche. Au-delà, l'enjeu principal pour le Parti socialiste sera de garder ses bastions de Lille (Nord) avec Martine Aubry ou de Paris avec Anne Hidalgo", conclut le journaliste.