Municipales: Le Pen reconnaît le passé violent du candidat RN brièvement investi à Strasbourg

1 / 2

Municipales: Le Pen reconnaît le passé violent du candidat RN brièvement investi à Strasbourg

Marine Le Pen a reconnu ce mercredi que le candidat RN qui avait été investi jeudi dernier en vue des municipales à Strasbourg avant de rapidement jeter l'éponge, avait "caché" au parti des condamnations pour violences racistes.

"Nous avons donc appris (...) que (Thibault Gond-Manteaux) avait caché à la commission d'investiture (du RN) non seulement ces comportements inadmissibles, scandaleux, mais de surcroît des condamnations ou la condamnation, je n'en sais pas plus, qui en a...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi