Municipales : En marche, EELV, RN… Ce que révèle l'étude sur le parcours des électeurs de 2014

·1 min de lecture

Mais où sont passés les électeurs aux municipales de 2014, alors que celles de mars 2020 approchent? Une étude inédite par le JDD permet d’apporter un éclairage nouveau sur les choix de vote. Réalisée en partenariat avec l’entreprise eXplain, spécialisée dans l'intelligence des données, elle laisse apparaître les phénomènes liées à la recomposition politique de ces dernières années : effacement des deux partis historiques de gouvernement, apparition d'En marche, qui grignote à droite, poussée écologiste qui rebat les cartes à gauche, ancrage du parti de Marine Le Pen, basculement d'une partie de l'électorat d'extrême gauche vers le Rassemblement national… 

Pour en savoir davantage sur la méthodologie utilisée, lire aussi : EXCLUSIF. Municipales : l’étude qui révèle ce que sont devenus les électeurs de 2014

"Cette étude permet d'anticiper ce que pourraient être les comportements des Français lors des municipales de 2020, comme si les mobilités de vote entre 2014 et 2019 disaient déjà quelque chose d'important pour le mois de mars", souligne Bruno Cautrès, qui enseigne l'analyse des données à Sciences-Po et décrypte ici ces résultats pour le JDD. Pour ce chercheur en sciences politiques, "ces estimations réalisées par algorithme livrent des données exceptionnelles et complémentaires à celles des enquêtes d'opinion". "L'étude permet ainsi de disposer de données électorales 'fraîches' et de mieux se projeter dans les municipales de 2020", complète-t-il. 

Voici les différents résu...


Lire la suite sur LeJDD