Municipales : un maire devenu pompiste

Cela faisait neuf ans que cette station-service de Genillé, dans l'Indre-et-Loire, était fermée. Le maire local a fait racheter la station par la commune. "La station-service nous est revenue à 70 000 euros. Les deux pompes sont neuves, les cuves ont été nettoyées", indique le maire. En moyenne, 35 véhicules viennent y faire leur plein, de quoi équilibrer les comptes. "C'était un argument pour le maintien des services à la population." "Là, notre maire a fait une bonne chose, c'est très bien" Une aubaine pour les 1 500 habitants du village. "Ça m'évite de faire dix kilomètres pour faire le plein, c'est très pratique. Cela fait vivre un peu notre village", indique un automobiliste. "Là, notre maire a fait une bonne chose, c'est très bien", avance un Génillois. La station est gérée à distance, par une secrétaire de mairie. La réhabilitation de la station essence fait aussi du bien à l'économie locale. "Cela ramène du monde, des gens qui s'arrêtent pour un petit café", souligne Valérie Dubois, gérante de brasserie.