Municipales : Lyon, fief de Gérard Collomb, devient écologiste

C'est un flop pour l'alliance de Gérard Collomb et de la droite lyonnaise, qui avait reçu la bénédiction du président de région Laurent Wauquiez. L'ancien ministre de l'Intérieur et pilier de la macronie, homme fort de la ville depuis 2001, voit la liste de son poulain Yann Cucherat devancée d'environ 20 points par la gauche conduite par l'écologiste Grégory Doucet. EELV recueillerait entre 50% et 54% des voix, selon les estimations, contre environ 30% pour les centristes alliés à la droite, qui ont perdu leur investiture LREM entre les deux tours. L'ancien protégé de Gérard Collomb, Georges Képénékian (divers centre), obtiendrait entre 16% et 17,7% des suffrages. Ce second tour a été terni, à l'instar du reste du pays, par une abstention massive, qui a atteint 62% dans la cité des Gaules.

Collomb défait dans son propre arrondissement

Comme pour Paris et Marseille, l'élection à Lyon se disputait par secteur, avec un lot de conseillers qui est fonction du nombre d'habitants. Les écologistes ont acquis une majorité confortable en remportant les arrondissements clés de la ville. Gérard Collomb est ainsi défait dans son propre arrondissement (le 9e) et la tête de liste Yann Cucherat, dans le 5e.


Lire la suite sur LeJDD