Municipales en Géorgie: nette victoire du parti au pouvoir, percée de l’opposition dans les grandes villes

·2 min de lecture

En Géorgie, les résultats quasi définitifs des municipales donnent le Parti au pouvoir largement gagnant, mais avec une percée de l’opposition dans les grandes villes. Au niveau national, le « Rêve géorgien », a remporté 47% des suffrages, mais est en ballotage dans les grandes villes de la république caucasienne. Ce score quelque peu surprenant de l’opposition est en partie dû au retour spectaculaire de l’ancien Président de la Géorgie Mikheïl Saakachvili, après 8 ans d’exil. Il a été arrêté dès vendredi soir, à la veille de ce scrutin local que beaucoup considèrent en Géorgie comme une sorte de referendum pour ou contre le parti au pouvoir, de l’oligarque Bidzina Ivanichvili.

►Avec notre correspondant à Tbilissi, Régis Genté

La victoire du « Rêve géorgien » est nette. 47% des suffrages au niveau national et une victoire dans la grande majorité des villes. Toutefois, la surprise vient d’un vrai retour du Mouvement National Uni de l’ancien président Mikheïl Saakachvili, qui remporte quelques mairies et s’impose au second tour dans toutes les grandes villes du pays, à commencer par la capitale Tbilissi.

►À lire aussi : La Géorgie a arrêté l'ex-président Mikheïl Saakachvili à son retour d'exil

Ce sera la première fois depuis 1991, depuis l’indépendance de la Géorgie, que des opposants remportent des grandes villes. Signe s’il en est que la démocratie poursuit sa route dans cette difficile région qu’est l’ancien espace soviétique.

Selon les observateurs de l’OSCE, l’élection a donné lieu à une réelle « compétition et a été techniquement bien administrée, mais entachée d’allégations généralisées de violations électorales, d’achat de voix et de règles du jeu inégales ».

Le second tour doit se tenir le 30 octobre.

Opposition et organisations de la société civile appellent à la vigilance, au milieu des craintes de voir le parti au pouvoir recourir aux ressources administratives pour conquérir les mairies en ballotage.

►À lire aussi : Géorgie : le retour de Saakachvili ajoute de la confusion à une situation tendue pour Jean Radvanyi (Inalco)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles