Municipales : Edouard Philippe largement réélu au Havre

Edouard Philippe, lors de son vote au second tour des élections municipales.

C'était une élection particulièrement surveillée. Au Havre, ce dimanche 28 juin, Edouard Philippe, le Premier ministre a réussi son pari : sa liste, dont il était en première position, est arrivée en tête avec près de 58,83% des suffrages. Une victoire sans appel. Son opposant, le député communiste Jean-Paul Lecoq n'a pas réussi à faire pencher la balance. Au 1er tour, la liste du Premier ministre avait obtenu 43,6 % suivie par celle de Jean-Paul Lecoq avec 35,88 % des suffrages. Dès 18h30, dans l'entourage du chef du gouvernement, la confiance était de mise. "Ça devrait le faire", nous soufflait-on. Notamment, selon cette même source, grâce à une forte "mobilisation de notre électorat".

L'enjeu était de taille. Battu à cette élection locale, Edouard Philippe n'aurait pu se maintenir très longtemps à la tête du gouvernement. D'autant qu'en 2014, Philippe avait gagné l'élection locale dès le premier tour. Six ans plus tard, devenu Premier ministre entre temps, ce second tour avait été perçu comme une marque de désaffection de la part de sa base électorale, conséquence de la politique nationale menée par le gouvernement d"Emmanuel Macron. "En 2014, nous avons été les premiers surpris. Nous avoins bénéficié d'une forte abstention des électeurs de gauche", nous expliquait, Agnès Firmin Le Bodo, députée de la Seine-Maritime et numéro 2 de la liste d'Edouard Philippe, quelques jours avant le 1er tour.

Lire la suite