Municipales : ces mairies remportées par les Verts

Grégory Doucet, nouveau maire de Lyon.

Une vague verte a déferlé sur le second tour des élections municipales. Plusieurs grandes villes ont été remportées par les écologistes. Tour d’horizon.

Les écologistes sont les grands gagnants des élections municipales. Après la surprise du premier tour, les écologistes ont confirmé leur bon score et remporté de nombreuses villes lors du second tour.

  • Lyon

C’est l’une des villes les plus symboliques. Malgré un accord entre LREM et LR, le candidat écologiste a remporté l’élection haut la main, avec plus de 52,4% des voix pour Grégory Doucet, loin devant le candidat de la majorité, Yann Cucherat, qui a remporté 30,8% des voix malgré le ralliement du candidat LR. L’autre candidat, Georges Kepenekian (16,8%) sans étiquette, n’a pas pesé lourd. L’élection doit toutefois être confirmée puisque ce sont les maires d’arrondissement qui éliront le maire.

  • Bordeaux

C’est un bastion historique de la droite qui passe aux mains des écologistes. L’ancien fief d’Alain Juppé est remporté par Pierre Hurmic (EELV), soutenu par le PS et le PC avec 46,8% des voix. Malgré l’alliance avec le candidat de la majorité, le maire sortant Nicolas Florian (LR), héritier d’Alain Juppé, est battu (43,2%) Philippe Poutou, candidat du NPA, termine troisième avec 10% des voix.

  • Marseille

À la surprise générale, l’écologiste Michèle Rubirola arrive en tête avec 39,9% des voix, devant Martine Vassal (29,8%) et le candidat du Rassemblement national Stéphane Ravier (19,8%). La campagne a été marquée par des accusation de fraude. Néanmoins, l’élection doit être confirmée puisque ce sont les maires d’arrondissement qui éliront le maire, et le flou règne particulièrement à Marseille.

  • Strasbourg

Jeanne Barseghian, candidate écologiste, faisait face à une triangulaire. Avec plus de 42% des voix, elle remporte la mairie malgré une alliance entre LREM et LR. Le candidat de la majorité Alain Fontanel, qui a reçu le soutien des Républicains dans l’entre-deux tours, récolterait 34,3% des voix, et la socialiste Catherine Trautmann 23%.

  • Besançon

Anne Vignot (EELV-PS-PCF-Generations.s) est élue maire de Besançon avec plus de 43% des voix. Elle devance Ludovic Fagaut (LR) avec 41% et Eric Alauzet (LREM) qui récolte 14% des voix selon les premières estimations. Anne Vignot devient la première femme maire de la plus grosse ville de Franche-Comté. Si Besançon passe au Vert, la ville reste toutefois à gauche comme depuis plus de 50 ans.

  • Poitiers

Léonore Moncond'huy, candidate écologiste, a remporté la mairie avec 42,8% face au maire socialiste sortant Alain Claeys, qui a remporté 35,6% des voix. Le canddat de la majorité Anthoyn Brottier a lui récolté 21,6% des suffrages. Âgée de 30 ans, Léonore Moncond'huy met fin à 43 ans de socialisme.

  • Annecy

François Astorg est le nouveau maire de la ville de Haute-Savoie avec 52%. Ancien membre d’EELV, désormais sans étiquette, cet écologiste a battu le maire sortant UDI Jean-Luc Rigaut (44,7%). Le candidat divers gauche Denis Duperthuy récolte lui 10,6%. Après plus de 60 ans au centre-droit, la préfecture de Haute-Savoie passe aux mains des écologistes.

  • Tours

L'écologiste Emmanuel Denis est élu avec 53% des suffrages. Il devance le maire sortant de droite, Christophe Bouchet.

TOUT SAVOIR SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES
>> 
CARTE - Municipales : découvrez les résultats du second tour ville par ville
>> 
EN DIRECT - Suivez le second tour des municipales 2020
>> 
Municipales : ces mairies remportées par les Verts
>> 
Municipales : ces villes remportées par le Rassemblement national