Municipales : quand les candidats LREM s'allient à la droite

La campagne pour le second tour des municipales est lancée. Les piètres résultats du premier poussent le parti présidentiel à nouer des alliances, surtout à droite. C'est notamment le cas à Bordeaux, en Gironde, ou à Strasbourg (Bas-Rhin), où LR et LREM partiront côte à côte. À Lyon (Rhône), Gérard Collomb s'est allié il y a quelques jours, contre l'avis de la majorité, à la droite de Laurent Wauquiez. "Macron a raté le pari de l'implantation" Pour le président de la République, c'est l'échec du "en même temps". "Emmanuel Macron a largement raté le pari de l'implantation. On verra au soir du second tour qu'il y aura très peu de drapeaux La République en marche sur la carte de France des municipalités. Il a sans doute aussi raté le pari de la recomposition politique, celle qui aurait permis de traduire le 'en même temps' avec des alliances parfois à droite, parfois à gauche", assure Bernard Sananès, président de l'institut d'études Elabe.