Municipales : Besançon dans le viseur des écologistes

Yannick Jadot aime à le répéter : aux prochaines municipales, les écologistes, galvanisés par leur bon score aux européennes de mai (13,1% des voix), "se donneront les moyens de gagner. C'est une super élection pour nous". Aux yeux de l'eurodéputé, "l'écologie permet de reprendre le contrôle de son quotidien" et constituerait de ce fait une offre politique particulièrement adaptée aux municipales. Dans le viseur d'EELV, Grenoble d'abord, qu'ils n'imaginent pas perdre. Mais aussi une série de villes moyennes au premier rang desquelles Besançon (Doubs), où le maire sortant Jean-Louis Fousseret (ex-PS, LREM) ne se représente pas.

Lire aussi - Yannick Jadot au JDD : "Nous n'avons jamais été aussi légitimes pour gouverner"

Depuis mars, l'élue EELV Anne Vignot travaille, avec les communistes et l'association A gauche citoyens, au rassemblement de la gauche et des écologistes. Sa campagne sera lancée samedi prochain. "Je suis très optimiste quant à cette union, avance l'actuelle adjointe à l'Environnement, désignée tête de liste. Et avec elle, je suis persuadée qu'on gagne!" Des ambitions confortées par un sondage commandé par LREM et qui a fuité début août : Vignot y termine en tête avec 25% des suffrages, devant Les Républicains (20%) et LREM (19%) qui a investi Eric Alauzet. Un ancien… d'EELV, devenu député au sein du groupe socialiste* et qui a aujourd'hui rejoint Emmanuel Macron.

Rassembler la gauche

Le rapprochement à gauche ­demeure pourtant un combat. "C'est compliqué", const...


Lire la suite sur LeJDD