Municipales : Benjamin Griveaux renonce à Paris

Cette affaire est un coup de tonnerre politique qui interroge sur la place des réseaux sociaux dans la classe politique française. Vendredi 14 février au matin, vers 9 heures, Benjamin Griveaux enregistre son allocution depuis son QG. La ligne défaite, la voix blanche, il annonce qu'il se retire de la course aux municipales. "Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles, mettant en cause ma vie privée (...) Cela va trop loin. C'est pourquoi j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne", indique-t-il. Il a demandé l'avis d'Emmanuel Macron Mercredi 12 février, les premiers messages avaient commencé à circuler sur les réseaux sociaux, relayant des vidéos à caractère sexuel échangées entre le candidat de La République en marche et une partenaire féminine. Benjamin Griveaux avait poursuivi sa campagne, en présentant même son projet pour Paris, jeudi 13 février, à la presse. Quelques heures plus tard, il avait pris l'avis par téléphone d'Emmanuel Macron en déplacement à Chamonix (Haute-Savoie).