Second tour des municipales : où en sont les ministres candidats ?

Edouard Philippe et Marlène Schiappa, candidats aux élections municipales.

Quatre membres du gouvernement restent en lice pour le second tour des élections municipales, prévu le 28 juin prochain.

Dix membres du gouvernement étaient candidats aux élections municipales. Cinq d’entre eux ont été élus dès le 1er tour, le 15 mars dernier : Gérald Darmanin et Franck Riester comme maires à Tourcoing et Coulommiers, Geneviève Darrieussecq, Marc Fesneau et Sébastien Lecornu comme conseillers municipaux Mont-de-Marsan (Landes), Marchenoir (Loir-et-Cher) et Vernon (Eure).

De son côté, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux Transports, est le seul membre du gouvernement à avoir été éliminé au premier tour des élections municipales. Il était inscrit en huitième position sur une liste d’opposition à Limoges.

Quatre membres du gouvernement restent donc en lice pour le second tour des élections municipales. En cas d’élection, seul l’un d’entre eux devra choisir entre son poste au gouvernement et son mandat local. Le cumul du poste de conseiller municipal et de membre du gouvernement est en effet possible.

  • Edouard Philippe

Le Premier ministre est en passe d’être de nouveau élu maire du Havre. Edouard Philippe est arrivé en tête au 1er tour avec 43,6% des voix, devant Jean-Paul Lecoq (Div. G.) avec 35,88%. Déjà maire du Havre entre 2010 et 2017, le Premier ministre pourrait donc faire son retour dans son fief.

S’il est élu, Edouard Philippe a prévenu qu’il privilégierait son poste de Premier ministre à celui de maire du Havre. Sauf si Emmanuel Macron décide de changer de Premier ministre...

À l’inverse du Premier ministre, les trois autres membres du gouvernement sont en ballotage défavorable avant le second tour.

  • Marlène Schiappa

La Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations est candidate dans le XIVe arrondissement de Paris, en deuxième position sur la liste d’Eric Azière (UDI), colistier d’Agnès Buzyn. La liste où figure Marlène Schiappa a recueilli 15,67% au premier tour, loin derrière la colistière d’Anne Hidalgo, Carine Petit, qui a recueilli 32,86%.

Le deuxième tour opposera quatre candidats dans le XIVe arrondissement : Carine Petit, Marie-Claire Carrère-Gee, colistière de Rachida Dati, Eric Azière, et Cédric Villani.

  • Agnès Pannier-Runacher

La secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Economie et des Finances est également candidate à Paris, dans le XVIe arrondissement, sur la liste menée par Hanna Sebbah, colistière d’Agnès Buzyn. Avec  23,56% au premier tour, la liste sur laquelle Agnès Pannier-Runacher aura un important retard à rattraper face à la liste LR de Francis Szpiner, qui a récolté 47,81%.

  • Gabriel Attal

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, plus jeune membre du gouvernement, est candidat à Vanves. Actuel conseiller municipal de la ville, il est en deuxième position sur la liste de la majorité, menée par Séverine Edou.

La liste du maire sortant Bernard Gauducheau (UDI) est arrivé en tête du premier tour avec 47,23%, devant celle de Séverine Edou, avec 23,07%. Une troisième liste, écologiste, sera également présente au second tour, Vanves Demain (22,32%).

Si Gérard Darmanin a la bénédiction provisoire de l’exécutif pour cumuler son poste de maire de Tourcoing et de ministre, Edouard Philippe et Franck Riester ont annoncé privilégier leur poste au gouvernement à leur mandat local. Mais un remaniement, qui pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines, pourrait pousser certains membres du gouvernement vers leur mandat local. Outre le départ possible d’Edouard Philippe, le nom de Franck Riester est régulièrement évoqué comme possible partant du gouvernement.