Municipales 2020: LaREM a-t-il investi une candidate tentée par le FN aux législatives de 2017?

1 / 2

Municipales 2020: LaREM a-t-il investi une candidate tentée par le FN aux législatives de 2017?

C'est parole contre parole. Selon Libération, la candidate investie par La République en marche pour les élections municipales à Montataire, dans l'Oise, aurait une tache frontiste sur son CV. Marie-Christine Salmona est accusée d'avoir approché le Front national près de trois ans auparavant, en amont des législatives de juin 2017. 

Plusieurs cadres du FN (devenu Rassemblement national depuis) affirment s'être entretenus avec l'intéressée, qui aurait déposé son dossier auprès de la commission nationale d'investiture (CNI) du parti de Marine Le Pen. La candidature de Marie-Christine Salmona n'a pas été retenue; c'est Philippe Murer qui a finalement porté l'étiquette frontiste dans la 3ème circonscription de l'Oise. Il a été battu par le marcheur Pascal Bois, qui a obtenu 57,68% des suffrages au second tour des législatives. 

En "stand-by" en 2016

Interrogée par Libération, la candidate LaREM aux prochaines municipales de Montataire récuse l'authenticité du dossier exhumé par le RN. Le document fait état de ses multiples candidatures passées - cantonales de 2008, législatives de 2012, municipales de 2014 - sous bannière UMP. "Un faux", assure-t-elle:

"C’est très mal imité. Ce n’est pas ma signature et ils ont récupéré ma photo de candidate en 2012."

Elle reconnaît néanmoins avoir été en contact, en 2016, avec Michel Guiniot, cadre frontiste dans l'Oise, qui lui aurait "téléphoné". Marie-Christine Salmona affirme...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi