Municipales 2020 : Anne Hidalgo refuse de participer au débat sur BFMTV et demande un report

C'était l'ultime point d'orgue de cette campagne acharnée des Municipales. Ce mercredi 24 juin, Anne Hidalgo (PS), Rachida Dati (LR) et Agnès Buzyn (LREM) devaient s'affronter sur le plateau de BFMTV avant le second tour prévu ce dimanche 28 juin. Un tout dernier débat très attendu entre les trois candidates à la mairie de Paris. Seulement voilà, comme le révèle Le Parisien, l'actuelle maire de Paris renonce à toute participation au débat de BFMTV. En cause ? Le mouvement de grève des salariés après l'annonce de la suppression de nombreux emplois au sein du groupe NextRadio TV, qui comprend également RMC. Dans un communiqué relayé par le quotidien, Anne Hidalgo a expliqué son retrait du débat par son soutien aux grévistes.

Deux candidates, deux visions

« Je ne peux pas fermer les yeux sur la situation de ces salariés, et dans ces conditions, parce que le débat démocratique doit se dérouler dans des conditions sereines, je ne participerai pas au débat [...] et je demande à la chaîne de le reporter à demain », a-t-elle confié, en ajoutant qu'elle « voulait respecter le droit de grève de ses salariés, qu'ils puissent faire entendre leurs revendications, pour leur emploi et pour une information de qualité ». De son côté, l'ancienne Garde des Sceaux, elle, souhaite prendre la parole sur la chaîne d'information. « J'ai rencontré les représentants de l'intersyndicale de NextRadioTV. Je leur ai proposé de leur céder une partie de mon temps de parole et j'ai rappelé l'importance de ce débat

Retrouvez cet article sur Voici

Christine Bravo : découvrez son étonnante reconversion, loin du monde de la télévision
Quotidien : Yann Barthès partage une photo de François Ozon jeune, les internautes sont sous le charme
VIDEO Didier Raoult auditionné à l'Assemblée nationale : il affirme n'avoir jamais dit qu'il n'y aurait pas de seconde vague
VIDEO N’oubliez pas les paroles : Un candidat raconte comment il a obtenu une étonnante faveur grâce à son passage dans l’émission
VIDEO Benjamin Biolay s'en prend (encore) à Franck Riester, le ministre de la Culture