Municipales 2020: A Bordeaux, Poutou pourrait créer la surprise

Philippe Poutou, le porte-parole du NPA, candidat aux municipales à Bordeaux (Photo: AFP)

POLITIQUE - Il y a des phénomènes en politique qu’on ne voit pas venir. Philippe Poutou, candidat à l’élection présidentielle à deux reprises (2012, 2017) avec un score à peine supérieur à 1% des suffrages, est en train de percer dans l’opinion en vue de l’élection municipale à Bordeaux les 15 et 22 mars prochains.

Selon un sondage BVA pour Europe1 publié ce 20 février, le candidat anticapitaliste, qui a récemment perdu son emploi à l’usine Ford, soutenu localement par la France insoumise, atteindrait les 12% d’intentions de vote et se classerait en troisième position derrière le maire sortant Nicolas Florian, successeur d’Alain Juppé et soutenu par LR (40% des intentions de vote) et l’écologiste Pierre Humric (30%).

Triangulaire ou quadrangulaire?

Avec un score à deux chiffres, l’ancien ouvrier de Ford serait en mesure de se maintenir au second tour et de se placer en position d’arbitre, celui qui départage la gauche et la droite. Une surprise que peu d’observateurs avaient vue venir, et sans doute encore moins LREM qui se voit ainsi dépassé, dans les sondages, par un candidat d’extrême gauche.  

Thomas Cazenave, le candidat soutenu par le parti présidentiel, n’est lui crédité que de 11% des voix, arrivant ainsi en quatrième position. S’il confirme ce score supérieur à 10%, il pourrait lui aussi se maintenir et provoquer une quadrangulaire. À moins qu’il ne décide de s’allier avec la liste du maire sortant, par ailleurs soutenu par le MoDem de François Bayrou.

En 2014, Philippe Poutou s’était déjà présenté dans la ville de Jacques Chaban-Delmas et d’Alain Juppé, mais il n’avait obtenu que 2.51% des voix.  

À voir également sur Le HuffPostPoutou explique pourquoi il ne porte pas de costume

LIRE AUSSI...

Teddy Riner, "ambassadeur de Ford", sollicité par Poutou pour sauver Blanquefort

La couverture de la mort de Chirac "frise le harcèlement", selon Poutou

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.