Municipales 2020: les écologistes peuvent-ils vraiment tout emporter?

Astrid de Villaines
Julien Bayou, secrétaire national d'EELV, le 30 novembre 2019

POLITIQUE - Les sondages se suivent et se ressemblent pour Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en vue des municipales des 15 et 22 mars prochains. Et les scores s’envolent. 22% à Lyon pour Grégory Doucet, au coude-à-coude avec LREM selon Ifop-fiducial pour Lyon Métropole et Sud Radio; 30% à Bordeaux selon Ipsos pour Sud Ouest pour la liste de gauche portée par l’écologiste Pierre Hurmic ou encore l’EELV Clothilde Ollier donnée gagnante au second tour dans tous les cas de figure à Montpellier, selon un sondage Harris Interactive pour Midi Libre, révélé le 16 janvier. Du jamais vu.

Les Verts auraient donc le vent en poupe dans cette élection locale, contrairement aux dernières élections municipales 2014 où ils n’ont recueilli que 1.16% au second tour au niveau national, avec une seule ville de plus de 100.000 habitants, Grenoble, remportée par Éric Piolle, dans une liste d’union de la gauche. 

“Aspirations pour un vote EELV fort”

“Aujourd’hui, indéniablement, il y a une très forte croissance des aspirations à ce que le vote EELV soit fort. On le voit dans de nombreuses communes de manière publique ou confidentielle”, confirme, au HuffPost, Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion de l’institut de sondages Harris Interactive.

“Ces enquêtes laissent à penser que l’écologie est la première préoccupation des Français et en effet, sur la qualité de l’air, l’alimentation, les transports, le logement et les cantines, nous avons beaucoup à dire et nous sommes crédibles”, réagit, pour le HuffPost, Julien Bayou, le secrétaire national d’EELV.

Sans oublier la “surprise” des Européennes de mai 2019 où les écologistes emmenés par Yannick Jadot ont obtenu 13.4%, devenant la première force de gauche du pays, dans un contexte où la prise de conscience écologiste est beaucoup plus importante qu’il y a six ans, notamment au niveau local.

“Les écologistes avaient raison avant tout le monde”

Avec une difficulté pour le parti vert, le peu d’élus sortants, souvent gage de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post