Municipales à Strasbourg : Jeanne Barseghian, une élue verte à la mairie

C'est l'une des surprises de cette soirée électorale et la confirme d'une vague verte sur toute la France. Strasbourg bascule écologique avec l'élection de Jeanne Barseghian. 

Sensation à Strasbourg. La ville alsacienne passe au vert avec l'élection à la mairie de Jeanne Barseghian. Elle s'est déclarée dimanche "fière" de sa victoire à Strasbourg, au soir du second tour des municipales, se disant "consciente du travail" qui l'attendait "au service des Strasbourgeois", devant la presse.

"Strasbourg, notre capitale européenne, est prête à changer d'époque, à faire évoluer ses priorités", a-t-elle lancé dans la soirée à ses partisans réunis devant le Théâtre national de Strasbourg. "Nous ferons de Strasbourg la capitale européenne de la transition écologique, sociale et démocratique", a-t-elle ajouté.

Selon des chiffres définitifs de la préfecture, Mme Barseghian, 39 ans, a obtenu 41,71% des voix, contre 34,96% pour M. Fontanel, 51 ans, qui a donc échoué à apporter au parti présidentiel une ville qui lui semblait pourtant promise sur le papier.

Comme lors du premier tour, l'ancienne maire de Strasbourg et ex-ministre de la Culture, Catherine Trautmann, a terminé troisième, avec 23,33% des voix, selon ces mêmes estimations.

Au premier tour, le 16 mars dernier, la candidate écologiste Jeanne Barseghian (28%) était arrivée en tête du scrutin, devant le candidat LREM Alain Fontanel (20%) et la candidate socialiste Catherine Trautmann (20%) et le candidat LR Jean-Philippe Vetter (18%). Entre les deux tours, alors que Jeanne Barseghian et Catherine Trautmann ne parvenaient pas à faire liste commune, Alain Fontanel et Jean-Philippe Vetter concluaient un accord. Au premier, la mairie de Strasbourg, au second la présidence de l'Eurométropole. Leur pari parait perdu.


Retrouvez cet article sur Paris Match