Municipales à Paris : Rachida Dati tacle les élus de droite "qui ont passé leur vie à trahir pour sauver leur poste"

franceinfo

"Le poison de la droite à Paris, ça a été la trahison, les petites manœuvres", a dénoncé jeudi 23 janvier sur franceinfo la candidate Les Républicains (LR) à la mairie de Paris, Rachida Dati. Elle a particulièrement visé le maire LR sortant du 15e arrondissement, Philippe Goujon, qui refuse de la soutenir. "Philippe Goujon, il a le syndrome de l’ami de 30 ans qui trahit. Ce sont des personnes qui ont passé leur vie à trahir leur famille politique quand il s’agissait de sauver leur poste", assène l'ex-garde des Sceaux.

Pendant longtemps, cette droite parisienne-là ne souhaitait pas qu'on gagne Paris.

Rachida Dati

à franceinfo

La commission d'investiture de Les Républicains a décidé mercredi à la quasi-unanimité (à deux voix près) d'investir Agnès Evren, présidente de la fédération régionale de LR, face au maire sortant. "Cette fois, on n'a pas voulu continuer sur cette pente descendante qui fait de Philippe Goujon l'allié objectif de Mme Hidalgo", explique Rachida Dati. "Philippe Goujon souhaite la réélection de madame Hidalgo. Je ne rentrerai pas dans cette stratégie suicidaire. Elle existe depuis 2001, je souhaite que cette spirale s'arrête." La gauche est au pouvoir à Paris depuis 2001 et l'élection de Bertrand Delanoë.

Rachida Dati ne s'est d'ailleurs pas arrêtée au cas de Philippe Goujon, mais a ciblé tous ses opposants au sein même de son parti. "Il y a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi