Municipales à Paris: les options de LaREM pour succéder à Benjamin Griveaux

Selon Marie-Laure Harel, porte-parole de Benjamin Griveaux dans la campagne des municipales, "l'objectif est de commencer la semaine avec un nouveau candidat, idéalement lundi".

Dans le monde politique, c'est une déflagration. Un tournant spectaculaire que nul ne peut prétendre avoir vu venir. Benjamin Griveaux a annoncé d'une voix blanche vendredi matin renoncer à la mairie de Paris. Une décision prise après la mise en ligne d'une vidéo sexuelle qui lui est attribuée ainsi que d'échanges de messages privés avec une jeune femme. L'ex-candidat n'a pas nié ni admis de lien avec ces documents, mais son avocat a fait savoir que des poursuites allaient être engagées contre ceux qui ont diffusé les images.

À un mois du premier tour des élections municipales, Benjamin Griveaux était en difficulté dans les sondages. Sa campagne marquait le pas et le candidat investi par La République en marche (LaREM) n'était donné que troisième dans les sondages, après Anne Hidalgo et Rachida Dati.

Pas de candidature évidente

Pour autant, en dépit de cette défection, LaREM compte bien présenter une liste au scrutin de mars. Plusieurs réunions se tiennent ce samedi au siège de LaREM pour y parvenir.

À cette heure, aucun nom ne s'impose comme une évidence mais plusieurs hypothèses sont avancées. "Celui d'Agnès Buzyn revient, mais on ne sait pas si elle en a envie", indique à l'Agence France-Presse (AFP) un des participants aux réunions au siège de LaREM, sous couvert d'anonymat. Mais la ministre de la Santé, un temps intéressée par une candidature dans le XVe arrondissement, est actuellement aux prises avec la crise...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :