Municipales à Paris: Gaspard Gantzer assure n'avoir "rien négocié de personnel" avec Agnès Buzyn

1 / 2

Municipales à Paris: Gaspard Gantzer assure n'avoir "rien négocié de personnel" avec Agnès Buzyn

Crédité de 1,5% des intentions de vote selon un sondage paru jeudi, Gaspard Gantzer a finalement décidé de jeter l'éponge dans la course à la mairie de Paris. L'ancien conseiller de François Hollande a fait le choix de se rallier à Agnès Buzyn, tête de liste de la majorité présidentielle aux municipales dans la capitale. Invité de BFM Paris ce vendredi, celui qui assurait durant sa campagne qu'il irait "jusqu'au bout" a expliqué que "la situation a changé".

"J’ai fait le constat que malgré tous mes efforts, malgré les idées qu’on a pu produire, on n’a pas réussi à créer de dynamique. Là, il était temps, à trois semaines de l’élection, d’apporter notre force à une candidate qui peut alterner l’alternance. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis!", a déclaré Gaspard Gantzer.

L'ancien candidat a également assuré qu'il avait pris cette décision pour ne pas faire courir à ses têtes de listes "de risque financier disproportionné". "S’ils n'avaient pas fait 5% dans les différents arrondissements, ils auraient dû payer de leur poche la campagne électorale. En tant que leader, je me devais de prendre la responsabilité de changer l’orientation de cette campagne”, a-t-il fallait valoir.

"J'ai mis mon ego de côté"

Alors que certains voient son ralliement à Agnès Buzyn comme un moyen de décrocher une place de tête de liste LaREM dans un arrondissement parisien, Gaspard Gantzer a assuré à BFM...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi