Municipales à Paris: Buzyn annonce son programme, amputé de deux mesures phares de Griveaux

1 / 2

Municipales à Paris: Buzyn "arrête" sa campagne mais ne se retire pas

"Je me sens parisienne", assure Agnès Buzyn. L'ancienne ministre des Solidarités et de la Santé, propulsée candidate de La République en marche aux élections municipales à Paris il y a bientôt une semaine, dévoile son programme dans une interview accordée au Journal du Dimanche ainsi qu'à BFM Paris. Ce programme "relooké" comporte quelques correctifs par rapport à celui de Benjamin Griveaux. 

Deux mesures notables ont été écartées. D'abord la construction d'un "Central Park" parisien à la place de la Gare de l'Est, dont Agnès Buzyn estime qu'elle ne constitue pas une urgence. Candidate de l'apaisement affiché, l'ex-ministre juge cet ambitieux projet en contradiction avec le besoin de réduire l'ampleur des travaux dans la capitale. 

Maintien de la police municipale armée

Autre proposition de Benjamin Griveaux qui n'a pas été retenue, celle des 100.000 euros d'apport versés par la mairie aux ménages, sous conditions de ressources, afin de les aider à devenir propriétaires à Paris. Pas convaincue par la mesure, Agnès Buzyn argue qu'à chaque fois que l'on soutient la demande, le coût de l'offre augmente mécaniquement. 

Selon nos informations, l'ex-ministre aurait prévenu son prédécesseur de ces nouvelles orientations. Elle garde toutefois dans son programme la promesse de créer une police municipale dont les agents seront munis d'une arme létales, notamment car les policiers sont d'après elle une cible. Agnès Buzyn estime...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi