Municipales à Lille: Martine Aubry relance sa campagne et promet davantage de justice sociale

1 / 2

Municipales à Lille: Martine Aubry relance sa campagne et promet davantage de justice sociale

C'est officiel: le second tour des élections municipales prendra place le 28 juin, à condition que la situation sanitaire ne se dégrade pas. Les annonces d'Edouard Philippe, ce vendredi, ont de facto acté la reprise de la campagne. A Lille, Martine Aubry, n'a pas tardé à remettre la machine en marche. En début d'après-midi, la maire PS sortante et candidate à sa réélection a diffusé un communiqué, présentant les lignes directrices de son programme à l'aune de la crise sanitaire.

"Nous devons créer les conditions d’une nouvelle économie, plus juste socialement et écologiquement forte et continuer à développer l’économie sociale et solidaire", déroule l'édile. Une "nouvelle économie" qu'il est impératif de mettre sur pied, estime-t-elle, après les "ravages économiques et sociaux" engendrés par la crise sanitaire. 

"L’impact sur le chômage risque d’être considérable si nous n’agissons pas au niveau national pour accompagner les entreprises et les associations en difficulté, et principalement leurs salariés, et au niveau local pour emprunter les voies du redressement", prévient la socialiste, sans entrer dans les détails.

En tête à l'issue du premier tour

Les questions d'ordre social seront au cœur de son action, si elle est élue, insiste Martine Aubry: "Avec la confiance des Lillois, je mobiliserai toute mon expérience et mes compétences pour combattre le chômage et les inégalités, mais aussi pour faire de Lille une référence du mieux vivre écologique et social".

Alors que des records d'abstention sont à craindre au vu du contexte épidémique, l'élue a tenu à rassurer les électeurs lillois. "Nous organiserons le vote dans les conditions maximales de sécurité pour que chaque citoyen puisse s’exprimer sans crainte et avec sérénité", jure-t-elle, là encore, sans donner davantage de précisions. 

La candidate, tête de liste "Lille en commun, Lille en confiance", était arrivée en première position au premier tour, avec 29,8% des voix, devançant notamment le candidat EELV, Stéphane Baly (24,5%) et la porte-drapeau de LaREM, Violette Spillebout (17,5%).


A lire aussi


Article original publié sur BFMTV.com