Une multitude de lunes potentiellement habitables

Lorsque l'on pense à l'astrobiologie au sein de notre Système solaire, on pense généralement à Mars. La Planète rouge, voisine de la Terre, a abrité par le passé de l'eau à l'état liquide à sa surface, faisant d'elle un candidat idéal pour la recherche de la vie extraterrestre. Mais les scientifiques se tournent de plus en plus vers l'étude des lunes glacées du Système solaire externe : certaines, à l'image d'Europe – lune de Jupiter – ou d'Encelade – lune de Saturne – sont suspectées d'abriter un océan interne liquide, pouvant potentiellement abriter la vie, repoussant ainsi la recherche de vie extraterrestre en dehors de la zone habitable d'un système stellaire.

Des interactions gravitationnelles pour réchauffer l'intérieur des lunes ?

Pour comprendre les mécanismes qui entrent en jeu afin de former un océan liquide au sein d'un corps éloigné de son étoile, on peut prendre l'exemple d'Europe, satellite de Jupiter. Ici, l'énergie solaire est bien trop faible pour y maintenir de l'eau à l'état liquide, pourtant les scientifiques y suspectent fortement la présence d'un océan interne. D'après les chercheurs, ce seraient les interactions gravitationnelles entre la lune et sa planète hôte, Jupiter, qui permettraient de générer des mouvements dans l'intérieur d'Europe, et ainsi de maintenir une température assez élevée sous la surface de la lune pour y former une couche d'eau liquide : c'est ce que l'on appelle le réchauffement par effet de marée.

Le « monde océan » d'Europe. © Nasa, Jet Propulsion Laboratory, Caltech
Le « monde océan » d'Europe. © Nasa, Jet Propulsion Laboratory, Caltech

En considérant le nombre relativement élevé de lunes susceptibles d'abriter un océan interne dans notre Système solaire seul, les scientifiques considèrent que les chances d'observer des systèmes multilunaires similaires ailleurs dans notre Galaxie sont assez élevées, repoussant la recherche de signes d'exobiologie au-delà de la zone habitable d'un système stellaire. Dans leur étude, les scientifiques précisent qu'au sein de systèmes multilunaires, les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles