Multiplication des canicules et des épisodes de sécheresse, nuits "tropicales"… Ce qu'il faut retenir des projections de Météo France jusqu'à 2100

franceinfo
·1 min de lecture

L'alerte est signée Météo France. Si rien n'est fait rapidement pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, la France est menacée d'un réchauffement climatique de près de 4 °C en moyenne d'ici à la fin du siècle, selon des projections publiées lundi 1er février par l'institut français de météorologie. Ce chiffre dépasse nettement les objectifs de l'accord de Paris, qui prévoit de limiter le réchauffement "nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels", si possible sous 1,5 °C.

Multiplication des canicules, nuits "tropicales", épisodes de sécheresse en hausse, fin des vagues de froid… Voici ce qu'il faut retenir de ces simulations réalisées par Météo France, l'Institut Pierre Simon Laplace et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique, à partir de trois scénarios modélisés par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec).

Dans le pire scénario, une hausse qui pourrait dépasser les 4 °C

Au niveau national, le réchauffement est contenu à une hausse d'environ 1 °C jusqu'en 2040, dans les trois scénarios étudiés (qui varient selon la maîtrise ou non des gaz à effet de serre). Les trajectoires divergent ensuite fortement. Si la hausse est stabilisée autour de +1 °C dans un scénario d'émissions maîtrisées, l'augmentation atteint +2,2 °C en moyenne dans le scénario intermédiaire et s'envole à +3,9 °C en moyenne (et +4,5 °C au pire) (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi