Mulhouse: un homme mis en examen pour tentative d'assassinat sur sa femme

·2 min de lecture
 (Photo d'illustration) - AFP
(Photo d'illustration) - AFP

Un homme de 59 ans a été mis en examen pour tentative d'assassinat à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, après avoir poignardé son épouse, dont il était séparé, et deux autres femmes, a indiqué ce mardi le parquet. A l'issue de sa garde à vue, cet homme, qui s'était présenté de lui-même à la police dimanche avec un poignard couvert de sang, a été présenté dans la journée à un juge d'instruction et mis en examen pour une triple tentative d'assassinat, selon la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Le parquet a requis le placement en détention provisoire.

Séparé de sa femme depuis plusieurs mois, ce qu'il n'aurait pas accepté, le suspect s'est rendu dimanche matin chez la soeur de son ex-conjointe, où celle-ci habite désormais avec leur fille handicapée. Il aurait commencé à porter plusieurs coups de couteau quand sa belle-soeur a voulu le faire sortir de chez elle.

Une précédente plainte classée sans suite

"C'est l'épouse, gravement blessée, qui a alerté les secours expliquant qu'elle et ses proches avaient été victimes de coups de couteau de la part de son ancien conjoint", a précisé la procureure.

La femme, également âgée de 59 ans, est toujours hospitalisée en état d'urgence absolue, tandis que sa soeur de 61 ans a été mutilée à la main et la fille de 39 ans a, elle, pu quitter l'hôpital.

La principale victime avait déjà en 2018 déposé plainte contre son mari, pour l'heure jamais condamné, mais cette plainte "avait fait l'objet d'un classement sans suite", a indiqué Edwige Roux-Morizot. Celle-ci a ajouté qu'il allait être vérifié que "tout avait été fait en son temps pour protéger cette femme". Selon le ministère de l'Intérieur, 146 femmes ont été victimes de féminicides, c'est-à-dire tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019, et 102 en 2020.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles