A Mulhouse, le festival Vagamondes fait le plein de vues sur internet

Proposer des rendez-vous culturels malgré la pandémie et les fermetures de salles. De plus en plus de lieux culturels font ce pari en montrant leurs spectacles sur la toile. La Filature, scène nationale à Mulhouse, a maintenu la 9e édition de son festival Les Vagamondes grâce à des captations qui ont conquis un large public.Trois fois plus de public Depuis le 12 janvier, la scène de la Filature revit. Elle accueille à nouveau, dans le cadre des Vagamondes, des spectacles de danse, de théâtre, des concerts, mais également des tables rondes. Des évènements filmés et retransmis sur différents sites internet dont celui de la Filature. Seule ombre au tableau : l’absence de spectateurs dans la salle. Les fauteuils sont certes vides mais le public est ailleurs, derrière son écran…et nombreux. "Vagamondes réunit d’habitude 6000 à 7000 personnes. Actuellement, on comptabilise 17 à 18000 vues de vidéos diffusées. Trois fois plus que la fréquentation normale du festival. Donc on peut considérer qu’on a attiré de nouveaux spectateurs", se réjouit Benoît André, directeur de la Filature. Une bouffée d'oxygène Festival sans frontières, les artistes invités représentent presque tous les pays du bassin méditerranéen. Des artistes qui depuis des mois n’ont plus la possibilité de faire de la scène. Le maintien des Vagamondes est, pour eux, une véritable bouffée d’oxygène. "On s’exprime donc on s’amuse forcement" raconte Mohand Qader, danseur et chanteur égyptien du spectacle Itmahrag. Pour le chorégraphe de cette création électro chaâbi, l’objectif est avant tout de garder le lien avec le plateau. "Ce qui est important, c’est de continuer à être sur scène, à pratiquer et à faire son métier", insiste Olivier Dubois. Forte de cette expérience, la scène nationale mulhousienne compte, après le festival, poursuivre ses captations. Festival des Vagamondes, La Filature, Mulhouse, jusqu'au 31 janvier 2021