Un mucus artificiel contre les infections

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

Le mucus, un gel visqueux qui tapisse notre nez, nos voies digestives et urinaires, a la propriété de piéger et neutraliser les agents pathogènes ainsi que les particules fines comme la poussière et la pollution. Il lubrifie aussi les voies respiratoires, constituant une première ligne de défense contre les bactéries et les virus pathogènes. Le mucus est essentiellement formé de mucines, de longues chaînes de protéines hérissées de sucres appelés glycanes.

Inactiver les bactéries infectieuses

Or, ces glycanes ont non seulement la capacité de stopper les bactéries, mais parviennent aussi à les désarmer, en les empêchant de secréter des toxines, de communiquer entre elles ou d’adhérer aux cellules. Pour les chercheurs, le mucus pourrait donc constituer une arme supplémentaire contre les microbes, notamment contre les bactéries multirésistantes. En effet, contrairement aux antibiotiques qui tuent les bactéries, les mucines se contentent de les désactiver et n’induisent donc pas de résistance.

Une molécule en forme de « balais brosse »

Le problème est que le mucus n’est pas aussi facile à fabriquer qu’un cachet d’aspirine. Il possède une structure complexe difficile à reproduire. Une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient pourtant de réussir à fabriquer du mucus artificiel à partir d’un squelette de polymères. Katharina Ribbeck et Laura Kiessling, qui ont mené les travaux publiés dans la revue ACS Central Science, ont utilisé une réaction nommée polymérisation de métathèse à ouverture de cycle (ROMP). Cette réaction, utilisée depuis les années 1970 dans l’industrie chimique et pharmaceutique, consiste à ouvrir un cycle de carbone pour former une molécule linéaire contenant une double liaison carbone-carbone. Ces molécules peuvent ensuite être réunies pour former de longs polymères.

Les mucines, qui constituent le mucus, sont formées de longues chaînes d’acides aminés hérissées de sucres (glycanes). © Thomas...
Les mucines, qui constituent le mucus, sont formées de longues chaînes d’acides aminés hérissées de sucres (glycanes). © Thomas...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura