Mozambique : succès majeur des jihadistes

Les Shebab sont des milices islamistes qui auraient vu le jour en 2007. Elles sont adeptes d’un islam rigoriste et ont prêté allégeance au groupe Etat islamique en 2019. Elles terrorisent la zone frontalière avec la Tanzanie depuis trois ans. C’est une région située à l’opposé de la capitale Maputo qui regorge de pétrole et de gaz. C’est un eldorado pour beaucoup de compagnies comme Total, installé tout près de la ville de Palma et de son port. Les installations de Total comme refuge Les Shebab ont mis en fuite des centaines d’habitants qui tentaient d’échapper aux exactions. Des dizaines de personnes ont été tuées dans les combats selon le gouvernement. Certains habitants ont trouvé refuge dans le complexe très sécurisé de Total, qui a suspendu ses activités. Cette guérilla pourrait mettre en péril les espoirs de développement d’un pays pauvre qui se relève lentement d’une longue guerre civile qui a pris fin au début des années 1990. Les milices islamistes ciblent particulièrement les ports. L’armée mozambicaine est dépassée et le pays s’appuie sur des mercenaires étrangers.