Mozambique: des questions en suspens suite au décès de l’ambassadeur de Russie

Au Mozambique, le corps sans vie de l’ambassadeur de Russie a été retrouvé dans sa résidence, le 11 mai 2024 à Maputo. Un décès qui a entraîné l’ouverture d’une information judiciaire et qui suscite une vague d’interrogations, sur place. Détails.

Avec notre correspondante à Nairobi, Gaëlle Laleix

Les autorités du Mozambique « travaillent en collaboration avec l’ambassade de Russie pour éclaircir les circonstances de la mort de son ambassadeur ». C’est ce qu’a déclaré le 13 mai 2024 le porte-parole du ministère mozambicain des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse. Le 11 mai, le corps sans vie d’Alexander Surikov a été découvert dans sa résidence. Une information judiciaire est en cours.

Selon le ministère mozambicain des Affaires étrangères, la collaboration avec la chancellerie russe vise également à « garantir la solennité du rapatriement du corps du défunt ».

« Le ministère public prendra acte de tout fait criminel »

Depuis samedi règne une certaine confusion quant à l’éventualité d’une autopsie. Dans un rapport de police consulté par l’agence de presse Lusa, l’enquête évoque « une mort subite de cause inconnue ». Arrivés à la morgue de l’hôpital central de Maputo, les policiers ont été surpris de découvrir le corps du défunt déjà embaumé. Le premier consul de l’ambassade russe aurait alors expliqué « que des instructions venues de Moscou demandaient qu’aucun examen du corps ne soit mené ». Des faits sur lesquels, le procureur de la République du Mozambique n’a pas souhaité s’exprimer.


Lire la suite sur RFI