Mozambique : l’armée proche de reprendre Palma après le chaos semé par les djihadistes

L’armée du Mozambique donne l’assaut. Des milliers de soldats ont été envoyés ces derniers jours pour reprendre le contrôle de la ville de Palma. Dimanche 4 avril, dans le centre-ville détruit, des militaires découvrent des cadavres jonchant le sol et recouverts à la hâte. L’armée affirme, lundi 5 avril, avoir tué un grand nombre de djihadistes et d’être en passe de libérer cette ville stratégique, située au nord-est du pays. Ces djihadistes, un groupe local affilié à Daech depuis 2019, ont un but : instaurer un califat dans la région. Les djihadistes sèment la terreur Ils étaient quelques centaines de combattants et ont semé la terreur sur la ville. Encerclées par les djihadistes, quelques dizaines de civils, une majorité d’expatriés coincés dans un hôtel, tentent d’appeler à l’aide. Ils organisent un convoi pour essayer de sortir de cet enfer. Mais leurs véhicules sont attaqués et font des dizaines de morts, sans bilan précis. Plus loin, des centaines de personnes tentent de trouver refuge à l’intérieur du site gazier de Total, qui avait lancé, en 2019, un chantier à 20 milliards d’euros. Un projet désormais complètement à l’arrêt.